La semaine passée, un de mes fidèles lecteurs me faisait observer que mes dernières chroniques n’étaient pas d’une gaité folle. Mais vous devez bien reconnaître que trop souvent, l’actualité frise le tragique. Me revient alors cette réplique d’Antigone dans la pièce de Jean Anouillh : « C’est reposant la tragédie, car on sait qu’il n’y a pas d’espoir ». C’est pour cela que l’humour noir, nous est nécessaire. « L’humour noir, c’est la politesse du désespoir » disait Achille Chavé, poète surréaliste belge.

C’est vrai qu’en cherchant un peu, on arrive à dénicher des nouvelles presque rigolotes. Par exemple cette étude israélienne (cité sur le site du Monde) parue en 2009 dans Neurogastroenterology & Motility réalisée par six médecins : « Lire aux toilette est-il bon pour la santé ? ». Une analyse exhaustive des réponses faites par un échantillon de 500 personnes pour arriver à la conclusion que… on ne peut pas tirer de conclusion. Les fondements d’une bonne santé doivent être cherchés ailleurs. C’est vrai qu’en Israël la santé des lecteurs installés sur la lunette de leur WC est LE problème du moment. Il faudrait sans doute l’expliquer à Benyamin Netanyahou pour qu’il revienne sur sa folie d’extension des colonies en territoire palestinien. Comme disait Henri Jeanson : «je sous ai lu d’un derrière distrait».

Dans cette bibliothèque, le papier a double usage
Dans cette bibliothèque, le papier a double usage

Autre nouvelle, encore plus drôle. Le Che, Jean-Pierre Chevènement, a annoncé hier soir sur France 2 son intention de se présenter à l’élection présidentielle du printemps prochain. « Pour faire bouger les lignes » a-t-il dit. On le savait allergique au curare, mais voila que maintenant il ne supporte plus les lignes. Faut arrêter les drogues dure Jipi, c’est plus de ton age. Tu peux aller faire un scrabble avec l’autre chatouillé de la candidature, Hervé Morin, celui qui fait la vaisselle en souhaitant les vœux de sa cuisine. Et si tu casses une assiette, cela sera moins grave que de faire perdre ton camp comme en 2002.

Sur Twitter, le dernier jeu en vogue depuis hier soir, est de remplacer un mot dans un titre de film par chevènement. Pour ma part, avant de sombrer dans les bras de Morphée, j’ai commis : Le cri du Chevènement le soir au-dessus des jonques, La vie est un long Chevènement tranquille, Chevènement et la dernière croisade, Chevènement chez les ploucs, Cris et Chevènement, Affreux, sales et Chevènement, Autant en emporte le chevènement… Suivez le hastag #remplaceunmotdansuntitredefilmparchevenement. Ha, Twitter, le délire peut partir comme une trainée de poudre. Et puis c’est week-end, une fois encore, rions un peu, car demain, lundi…

Demain lundi, Fillon va nous la jouer façon rigueur. Il faut trouver des sous et où va-t-il chercher ? Dans nos poches, pardi. Il se murmure que l’on pourrait instaurer une nouvelle journée de solidarité. Vous avez aimé la journée Raffarin-secheresse-petits-vieux, vous adorerez la Fillon-va-te-faire-voir-chez-les-grecs ! Problème : finalement, ça ne rapporte pas tellement d’argent : moitié moins que ne coute chaque année l’abaissement de la TVA sur la restauration, cadeau en 2009 de Lagarde et Novelli aux restaurateurs. En échange, ils devaient : baisser les prix, embaucher et investir. Résultat : néant ! Et si on bloquait les prix de la restauration en ré-instaurant la TVA à taux normal ?

Et pour finir sur une note de franche gaité, suivez le nouveau blog de Charlie Hebdo. Ils ont bien besoin qu’on leur remonte le moral après cette dure semaine :

  • Locaux incendiés
  • Site internet piraté et temporairement indisponible
  • Comptes Facebook bloqués

Courage Charlie. Ça fait mal ? Mais c’est si bon quand ça s’arrête !

Charia Hebdo – Non aux intégrismes religieux quel qu’ils soient
Charia Hebdo – Non aux intégrismes religieux quel qu’ils soient