Benjamin-Netanyahu-inculpe-pour-corruption

C’est vrai que nos députés n’avaient que cela à faire. C’est vrai que cette semaine principalement, l’actualité était calme, le pays ronronnait doucement en attendant que Noël arrive. Étant restés très enfants, nos représentants se sont déjà mis en mode « Sapin-Cadeau-Vin chaud-Foie gras ». Leur président parfois ajoute Homard. D’autre, dans leurs terres ajoutent le mode Crèche, conformément à la « tradition chrétienne » de la France. Bref, en ce temps de l’Avent (vous savez que les calendriers de l’avent c’est devenu très tendance, du dernier Must; il y a même un site dédié avec des calendriers allant jusqu’à 1 000 €), donc, en ce temps de l’avent, nos députés dépités s’ennuient et cherchent des idées de propositions de loi. Logeant rue de l’Université, en face de l’Assemblée Nationale, ils ne sont pas sensibles à la grève des transports débutée jeudi dernier. Alors, sur quoi, Bon Dieu, pourvoir légiférer ?

Sylvain Maillard, député de Paris se grattait le crâne depuis plusieurs jours, au point de provoquer un début de calvitie, quand l’idée de génie est enfin venue. Pour lutter contre la maintenance d’agressions antisémites, Il faut faire voter un nouveau texte.

Qu’on m’entende bien, j’ai ressenti une immense fierté quand le Comité Yad-Vashem a fait savoir à notre famille en 2012 que notre parent, mon grand’oncle, venait d’être proclamé « Juste parmi les Nations » pour avoir sauvé des juifs entre 1940 et 1944 au point d’apposer  sur ma maison une plaque rendant hommage à ce cher oncle. Je crois donc ne pas avoir de leçon d’antisémitisme à recevoir. Mais là, Sylvain Maillard, comme Maurice, tu pousses le bouchon un peu loin : rédiger, puis faire adopter une résolution assimilant antisionisme et antisémitisme, c’est n’importe quoi !

Plaque en hommage à Augustine & Alfred le Guellec, proclamés Justes parmi les Nations

Ou plutôt, c’est entrer dans le jeu de Benyamin Netanyahou, vous savez ce Premier ministre Israélien, Bibi pour ses potes, poursuivi dans son pays pour corruption et près à s’allier avec les pires juifs orthodoxes pour sauver son fauteuil. Son discours ? Critiquer la politique de l’État d’Israël est de l’antisémitisme. Et bien non ! Je suis résolument hostile à la politique d’expansion des colonies juives sur les terres destinées à l’État Palestinien à construire. Et je n’autorise personne à me traiter d’antisémite pour ce jugement. C’est comme si l’on avait accusé de racisme anti-noir les personnes qui critiquaient les délires  d’Idi Amin Dada dictateur fou, violent et sanguinaire d’Ouganda.

Dans une tribune au Monde, 127 intellectuels juifs ont appelé lundi à repousser la résolution. qui a toutefois été adoptée mardi  Alors, Sylvain Maillard, député LRM, La République en Marche, je crois qu’il est temps de de se mettre EMA, en marche arrière !